Maître Christophe Pichon nous a reçu dans le Cabinet Cornet Vincent Segurel à Paris pour parler de la Clause Molière. Ce sujet divise au sein même de la classe politique. Mais qu’en est-il de sa légalité, et de sa valeur juridique. Cet avocat en droit public va jusqu’à remettre en cause l’utilité et l’adaptation de cette clause en condition réelle.

Articles connexes