Nouvel épisode de « La mensuelle : sur la clause Molière et le compte pénibilité ». Damien Teygemann recevait sur son plateau, Maître Elodie Gervaud, avocate en droit du travail, Jean-Michel Cabin, directeur général SAS Pytagore – Technigrif Group. Il était également accompagné de Julien Galinier, journaliste pour BTP.tv.

La clause Molière qui vise à imposer le français sur les chantiers issus des marchés publics est une solution de plus en plus appréciée par les présidents de régions. Le gouvernement lui n’est pas d’accord et par une réunion interministérielle l’a qualifiée d’illégale. Pourtant le tribunal de Nantes vient de valider une des clauses Molière, à savoir la clause d’interprétariat qui présente l’argument de la compréhension des règles de sécurité sur un chantier. Ensemble ils ont fait le point sur les enjeux de cette clause et les problématiques qu’elle soulève.

Autre thème abordé, le compte pénibilité appelé maintenant compte professionnel de prévention. Ce compte a été une des réformes de François Hollande. Son successeur Emmanuel Macron avait promis de le simplifier. Beaucoup ont demandé qu’il soit revu entièrement. Il a donc été modifié avec la réforme du code du travail. Quels ont été les changements ? Qu’en pense les principaux concernés ? A t’il réellement était simplifié ?

N’hésitez pas à commenter, à donner votre opinion sur ces deux sujets d’actualité. Vous pouvez également partager cette émission dans votre réseau pour faire réagir. 

Articles connexes